dimanche 25 janvier 2015

143*

Donc, j'ai fais les soldes.


Bon, en fait, je triche un peu (hi,hi).

Au mois d'octobre (à moins que ce ne soit novembre...), la boutique préférée de ma ville, dealeuse en robes exceptionnelles et éco-responsables, liquide. Damned! Mon coeur se serre. Ben mince alors. J'étais avec mes gars, je me rapproche de la vitrine, et bim! Cette robe-tablier me saute aux yeux. Ce bleu! Cette coupe! Mais voilà, les {cinq} étaient au complet, et pas question de trébucher. Le temps de continuer la promenade avec les garçons, les yeux toujours dans le bleu, et la combine était trouvée : je ferais les soldes en avance. Na! Pour me donner le temps de réfléchir, je suis rentrée à la maison, et je suis repassée dans l'après-midi de ce samedi.

Une fois passée, plus de doute n'était permis : elle était faite pour moi, et ce serait mon premier achat de l'hiver.  Et pour ne rien gâcher, j'ai glissé ma robe SoboSibio, avec son étiquette, dans une housse, que je n'ai déballé que le premier week-end des soldes;-)

Depuis, j'ai appris que l'actuelle propriétaire a revendu la marque à une autre commerçante, et que cette dernière va s'installer dans une boutique beaucoup plus grande. Rien donc n'est perdu!

Bonne fin de week-end!

Xo.

samedi 24 janvier 2015

142*

Aujourd'hui, je fais une mise à jour de ma "blogroll". A la base, c'est un truc qui ne devait pas exister ici, mais je ne vais pas me mentir, je continue à aller chez les autres. Mes lectures ont variées, cependant. Je ne recherche plus l'inspiration qui débouchera sur l'envie d'acheter, mais plutôt des berceuses de mots, des belles images, des ailleurs-forcément-plus-chouettes...

Alors je commence par Tin of tea :
 
parce que le coin de Clémence (je crois que l'auteur s'appelle Clémence) est plein de poésie et de mélancolie parfois. Et je trouve cela toujours très juste.

 Avec Clémence, justement, j'ai découvert le blog de Jodi
 
et son invitation à la simplicité.

C'est encore les belles images qui me poussent à promener sur le blog d'Alicia Paulson.
 13Woods1
 Je me régale de ses talents : couturière, tricoteuse, photographe.

Je suis arrivée sur le blog de Kristen Rickert par Instagram,
Molasses Bread
Ravie des belles images que j'y découvrais, j'ai voulu en savoir plus sur son univers.


Tous ces blogs ont en commun -je crois?!- un certain détachement au monde, un recentrage sur leurs proches, et une exaltation de leur quotidien. C'est bon de leur rendre visite, et c'est très inspirant!

Xo.

mercredi 21 janvier 2015

141*

Bon. Il est 16h47. Dans dix minutes, je m'abandonne au quotidien. Les enfants ont goûté, ils sont dehors à se cailler les poumons mais ils ont l'air d'aimer ça.

 Je sais, la photo n'a rien à voir avec le texte, mais il est coco, non, mon moulin?

Le temps donc de venir ici pour une petite mise à jour, rien de profond : ce que je lis, ma dernière toile, comment ça va dans mon dressing.

Alors, ce n'était pas vraiment explicite, mais les derniers venus dans mon dressing, précédemment présenté, sont tous des cadeaux. Cadeaux de Noël, cadeaux d'anniversaire, du bonus quoi. Alors tout va bien, non rien de rien, je ne regrette rien. Bon, peut-être que le petit cardigan, mft... Vu que c'est le même que le marine reçu l'an passé, je pense du coup le glisser dans ma garde-robe d'été. Pour le reste c'est du Moi 100%. On est dans l'uniforme.

Du coup, j'ai fait les soldes. Mais j'y reviendrai.

Je fais un gros blocage sur les pulls, cet hiver. C'est bien dommage, parce qu'on est en plein dans la saison du pull. J'ai sorti lundi matin mon pull à torsades écru, et puis, ben non, le soir même il était dans le bac à linge. J'ai d'ailleurs un purgatoire* de prévu en soirée.

Cela fait trois mois que je suis allée chez le coiffeur. Et ÉVIDEMMENT, j'ai envie de me laisser pousser les cheveux. Alors, j'alterne, il y a des good hair days, et des bad hair days.

J'ai arrêté le lait de vache. Ça fait une semaine. Je fais le point dans un mois.

Je crois que c'est tout pour aujourd'hui.

Xoxo.

*un purgatoire, c'est un tri de dressing qui abouti à une séparation temporaire ou définitive de certains objets. Par exemple, si je n'ai pas porté un vêtement à la saison passée, il va finir ce soir au purgatoire. Si je n'ai plus envie d'un vêtement, idem.

mercredi 7 janvier 2015

140*

Voilà, nous sommes en 2015, alors... bonne année!

Premier billet de l'an nouveau, j'ai décidé de présenter les nouveaux venus dans mon dressing. 

On commence par du cachemire :

Il était sur ma liste d'envies depuis le mois de septembre, et il a finit par rejoindre son copain bleu marine sur un cintre de ma penderie. Un cardigan à porter tout au long de l'année.

On poursuit avec de la botte fourrées :

Comme une douceur humide s'est installée sur la région, je n'ai pas encore eu l'occasion de les tester, mais elles sont conformes à mon cahier des charges;-)

(silence)

Après des années de recherches, j'avais fini par me dire que jamais, JAMAIS, je ne retrouverais de parka comme la Schott que je possédais il y a dix ans. Je la voulais noire, sans fourrure, sans velcro, capuche fixe, et surtout, surtout, longueur juste sous fesses. Encore une fois, les fées du shopping m'ont entendue, et c'est lors du ballade totalement fortuite, dans le Morbihan, que mon regard est tombé sur un cintre portant cette veste. Dans une enseigne pour homme, Jack & Jones. Je l'ai passée en S, elle m'allait parfaitement. Je n'ai pas hésité longtemps quand mon mari me l'a proposé pour mon anniversaire. Elle est parfaite. Je suis ravie. J'ai le sentiment d'avoir retrouvé quelque chose auquel je tenais, et d'en être infiniment soulagée... C'est dingue, non?!

On termine par du fait-maison :

Maman m'a terminé ce snood, commencé l'année dernière, et tricoté au point de riz avec de la laine Atout de chez Phildar. Ce jeu de points contrastants endroit-envers est du plus bel effet!


Sur ce, je vous laisse avec mes vœux renouvelés, et cette petite vidéo trouvée chez Garance;-) (Edit du 21/01, ah bah non, plus de vidéo...)


Xoxo.

mercredi 24 décembre 2014

139*

Je profite de ce temps libre qui s'étiiirrrrrrrreeee... Encore un peu d'introspection, aujourd'hui.

J'ai un gros faible pour les céramistes locaux. J'ai eu un vrai coup de cœur pour ces deux tasses, le Yin et le Yang, une pour moi, et une pour lui.

J'ai des souhaits pour 2015. Des vrais, pas seulement des résolutions, non des souhaits. Comme je le disais hier, je sens que ma vie frémit. Il y a des choses sur lesquelles je peux travailler, et puis il y a les autres, celles qui sont soumises au destin. Alors, en 2015, je voudrais...

...vendre notre maison. Et tourner définitivement la page de ces années difficiles, qui semblent s'incarner dans ces quatre murs.

...repenser mon activité professionnelle. Travailler moins, gagner moins, mais vivre mieux.

...raffermir ma silhouette. Parce que davantage que des petits kilos en trop, c'est de manque de fermeté et d'activité physique que mon corps souffre.

...arrêter de me ronger les ongles -__- (sans commentaires).

...opter DE-FI-NI-TI-VE-MENT pour la coup courte ou les cheveux longs.


Et, comme l'année dernière à cette même époque, je vous offre cette délicieuse ballade, qui me fait penser personnellement à mon mari.

Passez un joyeux Noël !

Xo.

mardi 23 décembre 2014

138*

L'année se termine. Les fêtes de fin d'années sont un moment particulier pour moi (et sans doute pour aussi quelques millions de personnes de par le monde, c'est sûr, mais ici je parle de moi). L'éprouvant premier trimestre se termine, nous nous éloignons de la maison pour une immersion familiale (pour le meilleur comme pour le pire) et l'on se retrouve, pour la première fois depuis longtemps, tous les quatre, sans les contraintes de la vie quotidienne.


Cette année, les choses ont un peu bougé pour moi. Et j'en tire de chouettes enseignements.

Je le dis du bout des lèvres, un peu par superstition, mais je crois que j'en ai fini avec la consommation compulsive. J'ai été raisonnable dans mes achats, toujours guidée -freinée?- par l'esprit des {cinq}, et j'ai toujours cherché à m'offrir des pièces dont j'avais envie, qui allaient me servir, et qui allait m'aller. Lorsque je fais le bilan de mes achats de l'année, je me suis rendue compte que j'ai porté et reporté chacune des pièces achetées. Bon, certaines avec plus de plaisir que d'autre, mais toutes ont leur place dans ma garde-robe. Par contre, chose certaine, j'en ai terminé avec la compulsion cosmétique. Et là, j'avoue que c'est vraiment la contrainte des {cinq} qui me tient.

J'ai l'impression d'avoir retrouvé le même rapport au vêtement qu'avant. C'est-à-dire que je le porte parce qu'il me fait plaisir, que je me sens bien dedans (belle-à l'aise-au chaud), et que je m'en fiche de l'image que je rends de moi. Du coup, je sais parfaitement ce que je veux.

Par contre, côté cheveux, mon cœur balance. C'est dingue. Même si je suis ravie de ma coupe courte, de mes cheveux, des soins par-faits que j'ai trouvé et qui m'assure des Good Hair Days jour après jour, j'avoue que je pense encore parfois à une longueur à la Kate Middleton... Même si au fond de moi, je pense que c'est un leurre nostalgique. Le souvenir de cette jeune femme que je fus me hante encore un peu. Et puis je trouve que cette coupe plus courte sied mieux avec celle que je suis devenue (comprendre avec ses petits kilos).


Surtout, moins dépenser à aussi changé mon rapport aux autres, et aux miens notamment. J'ai pu, au fil des mois, apprécier notre sécurité matérielle. J'ai bien dormi, jamais troublée par une dépense folle qu'il n'aurait pas fallut faire, et satisfaite de faire des économies. Nous ne pouvons nous permettre d'être dispendieux, mais l'arrêt de mes dépenses égoïstes nous a permis de tous en profiter.


J'ai encore autre chose à dire. je reviendrai.

Xo.

lundi 15 décembre 2014

137*

Bon, c'est plié :


Un, deux, trois, quatre et cinq : voilà mes cinq achats de l'automne : du velours, du cachemire, du rose, des rayures et du noir. Ils résument assez bien la saison, je trouve, l'automne c'est une saison où l'on passe du nu-pied au cachemire, non?

Pour l'hiver, j'ai déjà quelques idées, huhu, mais je trouve que c'est la saison où je biaise le plus. Entre Noël, mon anniversaire et les soldes, j'explose LARGEMENT le quota des {cinq}, mais je n'arrive pas à me résoudre à faire rentrer mes cadeaux dans cette liste... 

A propos de liste, cette année, j'ai été diaboliquement raisonnable :


minimalist, isn't it ? Mais j'ai décidé de n'orienter les gens que vers des trucs dont j'avais absolument besoin ou follement envie (bon, j'aurais aussi pu mettre une Go-Pro et une lunette astronomique, mais voilà, il faut faire des choix).

J'ai hâte aux vacances. J'ai hâte de faire mes paquets. J'ai hâte de partager ces repas en famille.

Xoxo.